La vitamine D

La vitamine D, ou cholécalciférol (vitamine D-3), est connue pour ses carences en hiver.  C’est déjà ça. Mais à quoi sert-elle, et quelles sont les choses à faire pour en avoir de disponible dans le respect de l’organisme ?

 

Résultat de recherche d'images pour "vitamine d"

 

Ce qu’il faut savoir en premier lieu, c’est que la vitamine D est liposoluble (soluble avec le gras), qu’elle est produite par la peau sous le passage des rayons UV (et une part plus minime dans l’alimentation), qu’elle est synthétisée par le foie et activée par les reins, que celle qui concerne les animaux est la D-3 (et non pas l’ergocalciférol, ou D-2, qui est pour les végétaux) et que à peu près tout le monde en Europe en manque !

 

Son rôle physiologique connu est de permettre au Calcium d’être stable dans la structure osseuse (on parle donc de rachitisme pour les carences), mais elle sert à bien davantage. Sa présence est effective dans les processus inflammatoires, ce qui lui donne un rapport étroit avec le système immunitaire. Pour avoir une idée : la plupart de maladies auto-immunes sont accompagnées par une carence majeure de vitamine D.

 

Résultat de recherche d'images pour "vitamine d"

 

Les recherches vont bon train sur la nature et les propriétés de cette vitamine. De nouvelles informations se découvrent régulièrement. Chez nous autres, habitants de l’hémisphère nord, les carences sont quotidiennes parce qu’on ne passe pas assez de temps au soleil et que les réserves pour l’hiver sont donc trop basses. Très souvent, une complémentation est bienvenue. Reste à savoir ce qui va bien.

 

On parle de 30ng/ml pour être dans des conditions « normales ». Chez les voisins, c’est à partir de 45ng/ml qu’on est dans ces conditions … Aussi, l’ampoule pour le mois aura l’effet physiologique suivant : envoyer une grosse quantité d’un coup dans l’organisme, faire saturer le foie (qui la stocke) et qui va en éliminer une majeure partie, le reste étant perdu lors des premières évacuations. A favoriser : la prise journalière sous la forme de gouttes, qui permettra à l’organisme de la stocker et l’utiliser à bon escient.

 

Résultat de recherche d'images pour "vitamine C"

 

Et aussi, pour l’hiver, la vitamine C est celle qui maintiendra en forme ! Les agrumes frais en sont remplis. Par contre, la vitamine C supporte très mal la chaleur, alors ce n’est pas la peine d’escompter en retrouver dans des jus de fruits pasteurisés (du moins, pas de la naturelle). Pour les plus feignants : 2 mandarines (bio) par jour à presser à la force de ses bras suffiront à apporter une quantité non-négligeable de vitamine C assimilable !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s