Introduction à l’iridologie

« Tels sont les yeux, tel est le corps » dixit Hippocrate.

 

 

Cette pratique trouve ses racines dans des méthodes d’observation qui ont commencées avec le jeune Ignaz Von Peczely et sa petite histoire. Ayant une chouette, il lui casse accidentellement une patte et constate qu’une tache apparaît dans l’oeil de l’animal. Après avoir soigné l’oiseau, la tache change de couleur. Intrigué, il commencera à faire des recherches en observant les yeux et prenant des notes, recoupant des informations et posant ainsi les prémices de l’iridologie. Plusieurs personnes suivront et étayeront cette discipline jusqu’à nos jours (et encore pour les années à venir).

Concrètement, l’iridologie ?

L’observation de l’iris, à savoir la partie colorée de l’oeil, avec une loupe, permet de voir en détail la structure musculaire. Et dans cette structure différents signes apparaissent. Ils permettent d’avoir une lecture du potentiel organique et vital du corps. Des filaments, ou un stroma chez les yeux foncés, et autant de particularités qui font que chaque oeil est unique, comme chaque organisme auquel il correspond.

L’iridologie s’intéresse donc au potentiel. Elle vient faire un travail préventif en révélant quels sont les endroits sensibles et quels sont les endroits solides de l’organisme. Cette pratique est intéressante notamment pour s’enquérir de l’état des systèmes transversaux (nerveux, endocrinien, sanguin), bien que la lecture en elle-même puisse voir des signes (s’il y en a) sur des organes spécifiques.

Parmi les outils favoris du naturopathe, l’iridologie est parfois qualifiée de supercherie, même si de nombreux scientifiques travaillent à prouver une véracité effective et « quantifiable ». Son utilisation tend davantage à une ouverture sur une discussion avec la personne que de « vérité absolue ».

Pourquoi ne pas tenter l’expérience ?

Une séance d’observation peut en apprendre beaucoup ! Via une technique reposant sur de l’observation à l’aide d’une loupe, les résultats collectés seront nécessairement différents des machines perfectionnées actuelles, mais ne viseront de toute façon pas le même objectif.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s